Faire face à la fatigue avec le Shiatsu

Faire face à la fatigue avec le Shiatsu

Fatigue : pensez Shiatsu

Vous vous sentez fatigué.e, voire épuisé.e ? Las.se, vidé.e, lessivé.e, inefficace. Parfois même irritable. Vous sentez que vous avez besoin d’un coup de pouce pour surmonter votre fatigue ? Le Shiatsu peut vous aider.

La fatigue en médecine traditionnelle chinoise

La fatigue peut avoir de multiples causes. Elle peut être physique comme après un effort physique prolongé ; psychique, quand le mental prend toute la place ou émotionnelle, lorsque l’on arrive plus à gérer les émotions qui nous parviennent.

Le plus souvent la fatigue s’estompe avec le simple repos (du corps et de l’esprit) et grâce à la mise en place de conseils simples (alimentation, baisse d’activité). Toutefois, si la fatigue ne s’améliore pas avec ces changements, dure dans le temps, vous paraît anormalement intense et démesurée par rapport à votre mode de vie, il est conseillé de consulter un médecin pour faire le point sur cette fatigue (asthénie en langage médical).

Les causes de la fatigue en médecine traditionnelle chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, la fatigue peut avoir différentes origines. Ce sont souvent nos modes de vie qui sont en cause comme par exemple :

avoir un rythme de vie trop soutenu. Aujourd’hui il n’est pas rare de mener tout de front en même temps, un travail prenant, une vie personnelle, sociale et familiale riche et trépidante.

travailler de façon trop intense (surmenage). Les longues heures de travail dans un environnement stressant, quelque soit la saison, assorties de petites nuits et de repos insuffisant sont délétères. L’excès de travail intellectuel et de travail sur un écran puise également beaucoup dans les ressources.

manger trop ou de façon irrégulière. Il peut s’agir de manger en excès ou de pratiquer des régimes amaigrissants. La façon dont on mange a aussi une incidence qui peut être néfaste ; manger trop tard le soir, manger en se dépêchant, faire autre chose en mangeant (lire, regarder la télévision, discuter affaires) manger debout, manger trop vite.

faire trop d’activité physique que ce soit dans le cadre du travail ou dans la vie personnelle avec un excès d’activité sportive ou encore d’activité sexuelle.

– consommer de la drogue très régulièrement.

Il ne faut pas non plus négliger la responsabilité des émotions. Être dans un état de colère prolongée, de peur ou d’anxiété sous-jacente, ou subir un choc émotionnel sont autant de causes potentielles de fatigue en médecine traditionnelle chinoise.

Il est bien sûr d’autres raisons pour lesquelles la fatigue peut survenir. Dans le cas de maladie grave ou après un accouchement.

Toutefois, bien qu’il est important de connaître la cause pour pouvoir agir sur certaines habitudes dommageables, la médecine traditionnelle chinoise va aussi s’intéresser au déséquilibre énergétique qui engendre cette fatigue, afin d’harmoniser la circulation énergétique dans le corps.

 

Les déséquilibres énergétiques qui engendrent la fatigue

Le Qi où l’énergie vitale est une notion centrale en médecine traditionnelle chinoise et donc en Shiatsu. Le Qi permet à notre cœur de battre, il nous permet de ressentir des émotions, d’élaborer une pensée, de marcher, courir, sauter… Le Qi c’est en quelque sorte le mouvement de la vie.

Nous naissons avec un capital d’énergie issu de nos ascendants (énergie innée) et nous produisons sans cesse de l’énergie en respirant et en mangeant (énergie acquise). Le Qi circule dans le corps via les méridiens et jusqu’aux organes pour leur permettre d’accomplir leur fonction. On parle ici de leur fonction énergétique d’un point de vue de la médecine traditionnelle chinoise. Par exemple la Rate/pancréas et l’Estomac ont pour fonction de transformer l’alimentation en Qi et de produire le sang. Là ou le Foie s’occupe de faire circuler librement le Qi.

Si la circulation de ce Qi est perturbée, des troubles se font sentir. C’est là on l’on peut se sentir fatigué.e. La plupart du temps c’est le manque de Qi, appelé Vide qui entraîne la fatigue. Les méridiens et les organes les plus fréquemment impliqués sont la Rate, le Poumon, ou le Rein.

Mais la fatigue peut aussi être liée à un trop plein, ou encore plénitude, ou à une stagnation. Le Qi ne circule alors plus librement. Il est entravé et cela entraîne de la fatigue.

Dans les deux cas, l’idée sera de réharmoniser la circulation de l’énergie, mais la méthode sera très différente. C’est pourquoi il est essentiel de faire un bilan énergétique pour connaître le déséquilibre en cause.

 

Fatigue : pensez Shiatsu

Comment le Shiatsu peut aider à réduire la fatigue ?

Le Shiatsu agit sur le Qi par des pressions et des étirements des méridiens. Il permet de rééquilibrer la circulation de l’énergie. En fonction du bilan fait auparavant, le praticien Shiatsu cherchera à nourrir, libérer, harmoniser ou encore faire circuler le Qi.

Le Shiatsu c’est l’art de remettre du mouvement. En fonction des personnes, du mode de vie, des habitudes mises en place, de l’ancienneté de la fatigue une à plusieurs séances de Shiatsu sont conseillées.

Vous ne connaissez pas le Shiatsu ? Le plus simple est de voir à quoi cela ressemble ici.

Quoi qu’il en soit, dans beaucoup de cas, le Shiatsu ne peut pas à lui seul mettre fin à la fatigue sur le long terme. En séance, le mode de vie est passé en revue afin de revoir certaines habitudes néfastes au cas par cas. Quelques conseils généraux sont néanmoins intéressants à considérer lorsque l’on veut surmonter un état de fatigue.

 

Quelques conseils pour combattre la fatigue

Selon que vous soyez en état de vide ou de plénitude énergétique, les conseils seront différents. Voici toutefois quelques conseils généraux simples et de bon sens, pour réduire sa fatigue :

Prenez le temps de vous reposer. En hiver, c’est le couple Rein/Vessie qui est à l’honneur en médecine traditionnelle chinoise. Pour recharger
l’énergie du Rein, le repos est de mise. Un bon équilibre entre travail et repos est une condition indispensable à un bon niveau d’énergie toute l’année. Dans bien des cas d’ailleurs le repos seul, permet de surmonter la fatigue.

Adapter votre activité à vos possibilités, à votre âge et au moment de l’année. L’énergie du Rein (ou essence, l’énergie innée) diminue avec l’âge. D’autre part, chacun n’a pas la même constitution de base. Nous ne sommes donc pas tous capables de la même quantité de travail, d’activité physique, d’activité sexuelle. La saison est aussi un facteur important. En hiver, nous avons besoin de repos supplémentaire.

– Savoir écouter vos besoins propres à un instant T et y répondre est essentiel. Bien souvent réaménager son emploi du temps et s’accorder plus de temps est très efficace. Ou s’octroyer une bonne marche en plein air à un moment de la journée opportun (plutôt en milieu de journée que le soir quand il fait froid et noir).

Adoptez un régime alimentaire adapté à vous-même et à la saison. Le plus facile à retenir dans ce domaine est de manger des aliments plutôt locaux et de saison. Ils sont ainsi adaptés à votre environnement immédiat. S’octroyer de véritables pauses pour déjeuner est aussi un aspect essentiel qu’il est important de préserver.

– Prenez le temps de vous ressourcer : S’occuper de soi, écouter de la musique, danser, regarder un bon film, rester seul.e ou en groupe Demandez-vous ce qui vous ressource vraiment et octroyez-vous un peu de temps pour vous adonner à cette activité sans culpabilité.

Respirez. De grandes respirations longues, profondes. Avec l’intention de vous ressourcez à chaque inspiration et de chasser la fatigue à chaque expiration. La respiration complète est une respiration profonde très apaisante : voir en vidéo ici.

La fatigue est un motif fréquent menant à demander une séance de Shiatsu. Les personnes habituées à recevoir des Shiatsu savent d’ailleurs très bien à quel moment ils en ont besoin pour les aider à désamorcer un état de fatigue qui s’installe. 

 

Sources :

Giovanni MACIOCIA , La pratique de la médecine chinoise, 2e édition, Elsevier-Masson, 2011.

Giovanni MACIOCIA , Les principes fondamentaux de la médecine chinoise, 2e édition, Elsevier-Masson, 2008.

Giovanni MACIOCIA , Le diagnostic en médecine chinoise, SATAS, 2006.

Isabelle LAADING, Les cinq saisons de l’énergie, DésIris, 1998.

 

Laisser un commentaire